V

Partie 22

Goules society.

Préviously : Rupture du night call : 2eme nuit

log 1> Les “7” décident de rendre visite à Monsieur Andersen. Le Tycoon des medias habite le dernier étage de la Tribune Tower. La tour haute de 141 mètres abrite la radio WGN, les bureaux du Chicago Tribune et ceux de CNN. Il vit seul avec son majordome au sommet de la tour et de ses gargouilles de pierre. Il accueille les joueurs dans son antre, une vaste pièce circulaire, inondée par la lumière lunaire qui se déverse par des rosaces.

log 2> Les “7” découvrent vite que Monsieur Andersen est un super connard, un cuirassé d’arrogance et de mépris. Pire que tout Monsieur Andersen est vieux connard, presque 200 ans. Il a connu Chicago noyé dans la fumée du charbon et puant le sang des milliers de bêtes égorgées aux abattoirs. Il a façonné avec ses 4 autres amis du Club cette cité, murmurant à l’oreille des maires depuis que le city hall existe. Monsieur Andersen est la neutralité à l’état pure : même entre sa propre vie ou sa propre mort, peu lui importe. Il est sans prise. Le parfait messager.

log 3> Monsieur Andersen s’est montré pour faire sortir les loups du bois et leur donner ce message simple. Les goules sont les princes de la cité désormais, et les vampires une histoire ancienne qui doit le rester. Pas question de tolérer le retour des anciens maîtres. Les esclaves ne sont plus. Les goules sont légions et les vampires ne sont plus les bienvenus. C’est une société secrète de goules qui règnent donc sur la cité. Des sphères les plus hautes, aux souterrains les plus profonds, Chicago est leur ville. Et les hommes importants de cette ville sont également leurs pions. Et le maire est un pion important. Et c’est leur pion. Merci donc de rendre le maire à ses maîtres. Le Succubus contre la mairie. Merci de faire passer le message. Il ne s’agit pas d’une conversation mais d’une communication officielle. Au revoir. Fin de recevoir.

log 4> Les “7” partent avec plus de questions que de réponses. Une société de goules c’est une économie souterraine du sang. Depuis sa collecte, jusqu’à son traitement, son conditionnement, sa distribution quasi quotidienne, et le tout dans la plus totale opacité. Une organisation. Des fonds. Des employés. Et surtout une question, une unique et simple question. L’approvisionnement. D’où vient le sang. Où est la source de ces rivières pourpres.

Log 5> L’une des réponses possibles à cette question est tellement énorme que les “7” convoquent un concile, et comme un pied de nez à Monsieur Andersen, la réunion se tient au Succubus. Tous les kindred réunis arrivent aux mêmes conclusions : WTF !!! Pour qui se prennent ces goules bâtardes, c’est toujours pareil avec les chiens, ils finissent par s’enrager et une fois qu’ils ont mordu la main qui les nourrie pas d’autres choix que de les abattre. Ils veulent jouer, alors nous allons jouer. Voila en substance la réaction unanime des vampires.

log 6> Et Kleinspiegel de s’enflammer, il se revoit au sénat de Rome, quand il soulevait les clameurs des sénateurs de la nuit et des pontifex par la fouge de ses discours. L’heure de la bataille de Chicago a sonné et elle marquera le glas de la société des goules : Chaque homme ou femme d’importance sera fait nôtre. Celles et ceux qui font régner l’ordre dans la ville seront dominés ! Celle et ceux qui font fonctionner les rouages de la grande cité seront enchaînés par l’esprit et liés par le sang ! Celles et ceux qui règnent en mortels deviendront les esclaves des immortels ! Nous allons arracher, dominer, enchaîner, briser les mortels ! Cette cité, comme jadis Carthage, sera massacrée, pillée, violée, nous jetterons sur leurs esprits des cendres et du sel pour que jamais plus ils ne redeviennent libre de penser par eux-mêmes. Le vieux ventru a réveiller l’âme dominatrice des kindreds qui déjà se partagent leurs premières proies : pour Eva le monde des medias, pour les gangrels les meutes de traders et de financiers, pour les Kleinspiegels les politiques politiciens, et pour les “7” le monde de la nuit. L’histoire se répète, toujours et encore.

Log 7> Holmes a la fin du meeting alerte les “7”. Il leur faut affronter leur véritable adversaire. L’un des 6 qui a osé transformer HELENA en vulgaire instrument de convocation. Il faut frapper maintenant, qu’ils sont tous réunis et au complet. Il faut agir cette nuit. Logan qui est resté silencieux et semble perdu, viendra avec eux, au prétexte de les aider à capturer celui qui a plongé l’une des leurs en torpeur. Logan semble croire ce mensonge et prend part à l’expédition punitive.

log 8> En Projection Astrale, TIM s’introduit sans être vue dans le repère du “6”. Des armes, des explosifs, des grenades, un arsenal, ce kindred est dangereux et armé, un euphémisme. TIM l’entend parler en russe dans une radio militaire. A l’autre bout des cris, de l’agitation. Il est tendu. Stressé. Son portable sonne. Il décroche. 5 secondes pas une de plus. Une voix de femme en russe encore. Il détruit le portable. Il s’entoure d’explosifs, saisit ses armes et part en courant. Une fuite vaine.

log 9> Il se rend à la capitainerie de Chicago. Il parle avec un capitaine du port. Contre de l’argent, il a accepté de laisser rentrer sans fouiller sa cargaison un gigantesque cargo, le ZERO DARK THIRTY. Le kindred russe lui apprend que le ZERO DARK THIRTY va arriver plutôt et qu’il faut se tenir prêt. Le “6” descend et monte dans sa voiture. Mais derrière il y a IRINA nue, qui s’est introduit en flaque de sang et s’est assise ici, pour parler. Mais le “6” lui n’est pas de cet avis.

log 10> Il déclenche Célérité et sort en trombe. Il court mais déjà Michael le rattrape, son sang accélérant sa course et sa vitesse. Ils sont au coude à coude. TIM vise avec son M16 et lâche une rafale dans les jambes du “6”. Ses genoux explosent sous l’impact des balles à haute vélocité. Michael le projette au sol d’un violent coup d’épaule. Michael le plaque et use du pouvoir de la voix pour donner un ordre simple : “bouge pas”. Le cerveau se bloque et les muscles se tendent et se crispent, paralysés. Mais le “6” a de la ressource. Il crache un jet de sang acide au visage de Michael. TIM réplique et tire une seconde fois avec son arme de guerre et transperce cette fois-ci l’épaule. IRINA arrive au contact et fait exploser les os des deux mains du “6”. Par précaution elle soude la bouche du Kindred. Entre le moment où il a ouvert la porte et maintenant, 18 secondes se sont écoulées. Il est jeté dans le coffre de la voiture. Il rejoint Frédérickson et tous les autres. Il est en route pour la casse mentale. les “7” sont fermement décidés à le faire parler.

Comments

RPGW RPGW

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.